Paksé le 12 mars

Paksé le 12 mars, de Bang Yor (Paksé), je suis de retour de HouayTao où j’ai eu plusieurs aventures intéressantes: d’abord l’accueil a été des plus chaleureuse avec les adultes et surtout de la part des enfants et des jeunes adultes qui veulent toujours nous montrer des choses intéressantes à voir dans leur région. Samedi (le 10 mars), les jeunes filles nous (dame de Belgique et moi) ont amenés visiter une chute qui se trouve en pleine forêt: une marche de 10 kms. Revenus à la chapelle, où nous dormirons pour les 2 nuits. Le soir, nous avons un spectacle extraordinaire: une pluie comme je n’en jamais vue. Une trentaine de personnes étaient rassemblées pour une session de catéchèse. La pluie est arrivée vers la fin de la session. Le père Biengta n’a pas pu continuer tellement la pluie tombait « drue » et cela pendant près de 2 heures: les gens (adultes, enfants et jeunes adultes) étaient cloués sur place pendant tout ce temps…

Dimanche le 11 mars, nous avions une autre randonnée dans la forêt intense pour un piquenique, cette fois, près de 2 des 5 chutes d’eau: un endroit sauvage et féérique; avant la grande chute, il y avait des cascades où les jeunes s’en sont donné « à plein » pour des baignades pendant que les adultes se préparaient pour le festin que nous avons eu. Juste devant la grande chute, il y avait un espace plat rocheux qui servait de plateforme de danse et de table pour les différents groupes d’âges, ils étaient assis sur la roche: servaient de tables d’immenses feuilles de bananiers (nous étions 63 personnes). Après le repas nous avons eu musique et dance, toujours sur le plancher rocheux. J’en ai profité pour prendre une douche avec les jeunes qui en étaient très heureux de m’y accompagner. Pour le retour cependant les montées et descentes dans la forêt ont été difficiles pour moi et cela malgré l’aide des jeunes adultes qui me soutenaient ou me tiraient. Ici, les gens ont tous des machettes: ils s’en servent pour tout: déblayer le passage,  pour le bois du feu etc… Rendus sur le plateau, j’étais heureux de retrouver le « pout-pout-pout » qui nous a ramenés à la chapelle dans des sentiers tortueux. Encore une fois, les croix et les chapelets apportés sont toujours populaires (j’en ai jamais assez). Vers 17h, nous  retournions à maison avant la noirceur (la «black none»).

Lundi le 12 mars, vous comprendrez que c’est une journée de repos  pour le dos, les jambes et les bras. Nous (le père Biengta et moi) avons cependant révisé le budget pour les projets de la région de Paksé (ce ne sera pas facile à départager).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s