Le 18 mars Bangkok

Le 18 mars:

          Je suis à mes dernières heures au Laos. Les trois mois qui, au départ, auraient paru  paraître longs pour certains, tirent déjà à sa fin. Je n’ai pas pu me rendre partout où j’aurais aimé aller, mais je pense que j’ai accompli ce que j’ai pu avec les moyens à ma disposition. Comme je l’avais dit au départ, vouloir faire ce que je peux: je n’ai plus 20 ans –comme me le rappelait, en décembre à mon départ, un bon vieil ami. On a beau chanter: «Quand on aime, on a toujours 20 ans…».    

          Mais il reste que le cœur a quand même ses limites rendu à un certain moment donné: le cœur est là mais il est limité par certaines restrictions comme le temps, l’endurance, l’usure et la capacité corporelle et intellectuelle: comme les jambes et la volonté de vouloir faire plus qui ne veulent plus suivre; comme de compter et de se laisser conduire par des personnes qui sont sur place… Il est surtout nécessaire de se laisser conduire par l’Esprit; d’aimer et de se savoir aimé. Comme on dit: vas où le cœur te conduit et fais ce que tu peux avec les moyens que tu as. En ce sens, je peux dire que le travail, dans l’ensemble, a été accompli.

          Présentement les cigales s’en donnent à cœur joie pour annoncer qu’en ces jours il fera encore très chaud. Aussi il y a toujours, chaque nuit, les coqs, les chiens et certains oiseaux qui y vont de leurs chants préférés; souvent aussi ce sont les ‘bouns’ des villageois (‘parties’) qui, durant une bonne partie de la nuit, se font entendre à quelques kms à la ronde.

 

          Enfin, le 20 mars avant le départ du 21 mars, j’ai vu, qu’au pensionnat, on se préparaient à vouloir organiser une petite fête avant mon départ. C’est en effet ce qui est arrivé ce même soir: une vingtaine de jeunes étudiants du pensionnat et quelques autres invités se sont présentés. Ça a été très agréable: il y a eu naturellement des bons mots, un souper, des chants et des vœux pour ma santé et pour mon retour l’an prochain: c’était très émouvant.

          Le 21 au matin, c’était leur accompagnement jusqu’à l’aéroport. Inutile de vous dire que j’avais le cœur gros. Je suis présentement à Bangkok me préparant pour le retour au Canada, le 25…

 

          À bientôt,                                                        Gérard   +

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s