16 février

            Le 14, deux jeunes hommes sont venus me reconduire à l’aéroport de Vientiane. Le plus vieux des deux Thavone conduit une camionnette de la compagnie où il travaille, le plus jeune, Silae est celui qui est parrainé par Doris Lemoine. Je suis arrivé à Paksé, où j’ai été bien accueilli encore par le père Biengta et quelques jeunes. La température à Paksé est plus chaude et plus humide qu’aux autres endroits comme LPB et Vientiane.

            Les jeunes de l’École de LPB m’envoient des messages écrits par téléphone me disant que j’ai créé un grand vide chez eux. Je dois vous dire que c’est mutuel, car je les manque beaucoup aussi.

            Le 14, c’est la Saint-Valentin. J’ai reçu des fleurs de la part de mè Nom (la cuisinière) et d’un jeune. Ici, on l’appelle la Valentin…

Partout où je vais, mais à Bang Yor surtout, je suis bien gâté. Je ne suis pas à plaindre, car j’ai la vie facile: vous ne pouvez sans doute pas vous l’imaginer: on me traite en roi. Par exemple: on ne me laisse jamais porter mes bagages, ou faire la lessive, ou encore moins la cuisine et les travaux manuels. Je n’aime pas tellement cela, mais s’il le faut, il vaut mieux faire comme les coutumes d’ici.

            Pour ma part je n’ai jamais voulu conduire ici soit la moto ou l’automobile. Vous devriez voir cela, c’est comme s’il n’y avait pas de codes de la  route; ils en ont mais ils ne les respectent pas. Par exemple: il y a des arrêts et des feux de circulation; les feux sont les plus respectés, mais les arrêts (stops) ne le sont pas du tout; la même chose pour les limites de vitesse, c’est comme s’ils n’existaient pas; aussi là où les motos entre sur les routes principales, on le fait sans regarder s’il y a des voitures qui viennent; souvent on les voit circuler dans le sens contraire du trafique; ou ils conduisent sans permis; le pire pour moi, c’est quand ils circulent la nuit sans aucune lumière allumées sur les motos; on voit souvent des jeunes de 9-10-11 ans conduire la moto et parfois 2-3 4 personnes sur la moto. C’est la même chose au Cambodge et pire, semble-il, au Vietnam. Mais maintenant, je m’habitue avec le temps. Ils ont tellement d’autres belles qualités…

            À bientôt et peut-être pour la dernière fois,

Gérard   +

 

jeunes aéroport Vientiane_ppt

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s