26 janvier 2016

 

          Le 22 janvier, à 8h nous partions pour un  long trajet de plus de 8 heures pour nous rendre à une ordination sacerdotale à Nong Veng. Nous étions dix personnes pour ce voyage: avec Mgr, 8 jeunes et moi-même. Le trajet a été fatigant il s’est bien déroulé. Nous sommes arrivés à Paksane  vers 15h pour  y demeurer jusqu’au lendemain afin d’être en forme pour  l’ordination à Nong Veng.

          Quant à la cérémonie du 23, elle a été d’une durée de plus de 3 heures. Malgré sa longue durée, elle a été grandiose. En plus des 4 évêques du Laos, il y avait de nombreux prêtres, parmi ceux que j’ai pu rencontrer, les participants venaient de partout: en plus du Laos, il y avait des gens de plusieurs pays, comme l’Australie, la France, les Philippines, la Thaïlande, le Canada (dont 4 de Saint-Boniface: Surine, Khamfong, Kingkham et moi-même et  deux d’Ottawa). Cette visite a été pour moi l’occasion de rencontrer plusieurs connaissances et aussi de faire de nouvelles rencontres.

          Pour le retour, du 23, le voyage  a été un plus difficile; la durée a été de plus de 10 heures. À un moment donné –Il faisait nuit– nous avons manqué de ‘pétrole’. Heureusement pour nous, Mgr a pu communiquer avec un de ses prêtres dont il savait qu’il partait après nous, pour lui expliquer notre situation. Après une heure d’attente, le tout a été résolu. Il faut le dire, j’étais passablement fatigué, avec une diarrhée et mauvaise digestion. Ce soir-là, j’ai dû dormir à l’Évêché…

          Le lendemain, le 24, après une nuit comme-ci comme-ça, je n’avais pas le goût de manger, je n’ai pris que du café. Ensuite, le chauffeur de Mgr est venu me conduire  à la chapelle de Lithieung pour la messe à ce village qui est à une distance de près de 80 Kms.

          Après la messe, quelques timides adolescents voulaient me rencontrer pour discuter d’un projet qu’ils envisageaient. Je l’ai trouvé très intéressant. En effet, ils désiraient pouvoir se rencontrer plus souvent entre adolescents. Pour se faire, ils m’ont demandé si je pouvais les aider à leur procurer des instruments de musique.

          Cependant je leur ai posé quelques questions pour vérifier le sérieux du projet: alors en réponse ils se mirent à discuter: a) ce qu’ils devraient faire pour que tout fonctionne bien; b) décider pour un professeur de musique; c) décider quel est celui qui pourrait jouer tel ou tel instrument; d) décider du responsable pour la sécurité des instruments et e) alors je leur ai fait sentir que le projet était acceptable. La prochaine étape est à venir. On s’en ‘reparle’…    

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s